Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière (Tome 3), de M.C.Beaton

par Emilie
Agatha Raisin tome 3 - chronique littéraire blog littéraire LIVRES ET CARNETS

Après avoir découvert le tome 1, puis le tome 2 des aventures d’Agatha Raisin, il me tardait de connaître la suite !

Plus j’avance dans cette saga et plus je me régale. Elle conjugue à merveille le roman policier et le roman féminin, un peu moins noir et plus léger, malgré les différentes enquêtes.

Quatrième de couverture

De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d’une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu’amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s’annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s’incline pas avant d’avoir combattu (quitte à se livrer à l’une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) !
C’est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n’était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

Extrait

En ce jour où Agatha Raisin, au volant de sa voiture, regagnait lentement son village de Carsely après de longues vacances, un hiver doux et humide avançait petit à petit vers le printemps. Elle se persuada qu’elle avait passé des vacances merveilleuses, loin de Carsely, ce trou ennuyeux à mourir. Elle était d’abord allée à New-York, puis aux Bermudes, puis à Montréal, après quoi elle avait filé à Paris, avant de continuer vers l’Italie, la Grèce et la Turquie. Elle avait beau être riche, dépenser autant d’argent pour se faire plaisir n’était pas dans ses habitudes, et elle se sentait confusément coupable. Jusque-là, elle avait presque toujours opté pour les voyages organisés, en groupe, les plus chers possibles. Cette fois, elle était partie seule.

Mon avis

Toujours aussi fan de la couverture, j’avais vraiment hâte de découvrir ce troisième roman des aventures d’Agatha Raisin. Plus ça va, plus je trouve l’écriture et l’ensemble du roman meilleur. Les personnages et les lieux se mettent en place et les descriptions se font moins importantes, ce qui donne davantage de rythme au roman et ça…j’adore !

Une fois de plus, on retrouve Agatha, tiraillée par son envie de résoudre le meurtre d’une nouvelle arrivante (qu’elle appréciait à moitié, étant donné la relation qu’elle entretenait avec James Lacey, voisin d’Agatha) et celle de vivre une vie plus paisible. Finalement, comme on s’en doute, elle se jette à l’eau, se met à chercher des preuves et à élucider le crime. Cette fois encore, elle est aidée de son voisin, James Lacey, bien que celui-ci soit moins investi que lors de l’enquête précédente (dans le tome 2).

L’enquête passe au second plan. L’auteure a davantage centré ce tome sur les relations entre les personnages, en accentuant le fait que lorsque l’on habite dans un petit village, il est difficile de garder ses petits secrets. Certains personnages sont tout aussi mordants que précédemment (je pense par exemple aux Boggle) et d’autres se révèlent (Mrs Bloxby, l’épouse du pasteur). Quoiqu’il en soit, les choses commencent à se mettre réellement en place et on retrouve ces personnages et leur univers avec un réel plaisir.

Malgré cette aspect addictif, j’ai néanmoins été déçue et ai regretté que l’enquête soit si facile à résoudre pour Agatha. En tant que lectrice, j’ai rapidement identifié le coupable et n’attendais plus que la confirmation…qui a finalement été assez longue à venir et, lorsqu’elle a eu lieu, n’était pas très recherchée. C’est le point qui m’a le plus déçue.

Néanmoins, j’ai vraiment passé, une fois de plus, un très agréable moment de lecture aux côtés d’Agatha, qui reste un personnage attachants car elle est loin d’être l’archétype de la femme parfaite. Son caractère et ses travers me plaisent de plus en plus et donnent du piment aux différents tomes.

En bref

Même si cette enquête m’a un peu moins passionnée que les deux précédentes (j’ai assez rapidement démasqué le coupable), je reste tout de même une fidèle des aventures de notre Agatha préférée, puisque les romans contiennent des traits d’humour cinglant, tout comme des passages nous prêtent à sourire des gaffes de notre enquêtrice amateure. Le cocktail qui fonctionne dans cette saga est toujours présent dans ce roman, mais l’enquête m’a semblé plus bâclée, l’auteure se concentrant davantage sur les personnages et la reléguant au second plan.

Le tome suivant (le n°4) est d’ores et déjà dans ma PaL et risque bien d’être ma prochaine lecture (après celle que je viens d’entamer). Je compte également me procurer les quelques opus suivants, histoire de ne jamais être à court d’Agatha Raisin ! Vous l’aurez compris…Agatha Raisin, je n’aime pas, j’adore !

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Laisser un commentaire