Agatha Raisin enquête : La quiche fatale (Tome 1), de M.C.Beaton

par Emilie
Agatha Raisin tome 1 - Livres et carnets blog littéraire

S’il y a bien un livre qui me faisait drôlement envie ces derniers temps (à cause de vous, vilaines blogueuses littéraires qui donnez envie, ahah), c’est bien celui-ci. Agatha Raisin enquête n’est pas un seul et unique roman, mais bien une saga (à ce jour, 19 tomes sont déjà disponibles en français).

Je vous en parlais dernièrement sur instagram, je me suis lancée le dernier jour de 2019 pour découvrir les aventures de cette enquêtrice pas comme les autres.

Quatrième de couverture

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule  solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Extrait

Mrs. Agatha Raisin était assise à son bureau désormais vide de South Molton Street, dans le quartier de Mayfair, à Londres. De la réception lui parvenaient le bourdonnement des conversations et le tintement des verres du personnel qui s’apprêtait à lui faire ses adieux. Car Agatha prenait une retraite anticipée. Elle avait bâti son agence de relations publiques au prix de longues années de dur labeur, laissant loin derrière elle la petite fille d’ouvriers de Birmingham qu’elle était autrefois. Elle avait survécu à un mariage malheureux dont elle était sortie meurtrie, certes, mais aussi déterminée à réussir dans la vie. Les efforts qu’elle avait déployés dans son travail tendaient tous à la réalisation d’un rêve : un cottage dans les Cotswolds.

Mon avis

J’étais impatiente de découvrir le premier tome des aventures d’Agatha Raisin. Bon nombre de blogueurs littéraires partagent leurs chroniques sur cette saga et, à part quelques réfractaires, tous les avis donnaient envie d’en savoir plus. Il faut savoir que cette série de roman s’inscrit dans le roman policier et pourrait également se qualifier de chick-lit. On est donc en plein dans mon univers de prédilection.

A la découverte du style d’écriture de M.C Beaton, j’ai été assez surprise et pas immédiatement accrochée. Les premières pages mettent du temps à nous embarquer dans l’univers d’Agatha Raisin et j’ai été assez déçue par la description, un peu longue, du début de roman. Mais, je pense que j’avais entendu tellement de critiques positives sur ce roman que je plaçais inconsciemment la barre un peu haute.

Dès le début du roman, le décor est planté et le lecteur en apprend (un peu) sur l’héroïne : Mrs. Agatha Raisin. Elle prend une retraite anticipée pour vivre l’un de ses rêves. Mais là où on est rapidement intrigué, c’est lorsque l’on compare cet incipit de roman au résumé présent sur la quatrième de couverture. Comment une jeune retraitée des relations publiques va se retrouver au cœur d’une enquête, qu’elle va chercher à résoudre ? Cela a rapidement piqué ma curiosité et, avant que je n’ai eu le temps de dire ouf, j’en étais déjà à la moitié du roman !

Du côté des personnages, rien de bien transcendant ! La plupart d’entre-eux manque cruellement de profondeur. Roy, l’ancien employé d’Agtha se distingue par son extravagance, mais reste, à mon avis, encore trop lisse. Agatha, notre héroïne, est présentée sur la quatrième de couverture comme un sacré phénomène. Le lecteur pourra être déçu de ne pas vraiment retrouver cela de manière constante au long du roman. Enfin, la multitude d’habitants de Carsely, le petit village où emménage Agatha peut être troublante et parfois difficile à suivre. Eux aussi restent assez plats et, mis à part leur rôle dans le roman (quoique certains fassent un peu figure de plante verte), ils ne sont passez creusés, présentés correctement au lecteur. On reste en surface et on en apprend finalement assez peu sur eux et sur leur vie.

Enfin, dernier point de cette chronique, mais non moins intéressant : l’histoire. L’enquête passe assez vite au second plan (durant à peu près la première moitié du roman) car elle stagne pas mal. C’est assez dommage car, finalement, la partie « roman policer » est rapidement évincée au profit d’un roman plus classique, durant lequel le lecteur peut parfois s’ennuyer (notamment lors des longues descriptions).

Néanmoins, même si l’on devine assez vite comment va se résoudre l’enquête, on est happé par les mots de M.C Beaton, qui nous emmène, malgré tout, dans un univers assez dingue, avec des personnages tout aussi fous. En tout cas de ce que l’on en sait.

Agatha joue le rôle d’enquêtrice, un peu contre l’avis du policier en charge du dossier, et cela va lui apporter un certain nombre de péripéties, qui font la crème du roman, tout en distrayant le lecteur (plus d’une fois, je me suis prise à sourire…). Cela ne fait aucun suspense, mais l’enquête se résout grâce à notre héroïne, jeune retraitée, qui y prend goût.

En bref

Ce roman m’a d’abord attirée par ses nombreuses critiques (positives) et sa jolie couverture (très agréable). Au fil des pages, on se laisse emporter par l’histoire et l’aventure d’Agatha Raisin, jeune retraitée encore pleine de vie, qui aspire à autre chose que sa carrière dans les relations publiques.

Même si le coupable se devine assez rapidement et que les personnages sont encore assez creux (cela se mettra sûrement en place dans les tomes suivants), c’est une lecture très agréable et légère.

Le premier tome de cette saga est donc une belle découverte que je vais continuer avec le tome 2 : Remède de cheval.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

4 commentaires

Melliane 13 janvier 2020 - 19 h 00 min

Des avis que je vois de la série, j’avoue que je suis bien curieuse de tenter

Répondre
Emilie 14 janvier 2020 - 14 h 33 min

C’est aussi ce qui m’a donné envie de tenter ! Et franchement, je ne le regrette pas, le 2e tome est encore meilleur que le 1er !

Répondre
Debo 27 janvier 2020 - 10 h 57 min

Bonjour,

Je viens de lire ton avis. Effectivement, nos avis respectifs ont des points communs !
Par contre, contrairement à toi, je n’ai pas très envie de découvrir le tome 2.

J’aime bien la façon dont tu présentes tes avis, c’est assez visuel.

A bientôt

Debo du blog Océan livresque

Répondre
Emilie 5 février 2020 - 17 h 30 min

Bonjour et merci de ton passage par ici.
Il en faut pour tous les goûts ^^ mais si tu as l’occasion de le lire, n’hésites pas à revenir me donner ton avis.
Merci pour les compliments relatifs au blog.
A bientôt.

Répondre

Laisser un commentaire